top of page

Aide à la décision

Dans le contexte de la situation où des changements systémiques profonds sont requis, voici une ébauche des actions individuelles ayant le plus d'impact à l'échelle collective.

Étapes préalables - La transition intérieure

Selon le GIEC, la transition intérieure est le point de départ préalable pour permettre la suite actions les plus porteuses.

IPCC, AR6, WGIII, Chapitre 17 sections 17.2.3 "Psychology, Individual Beliefs and Social Change"
 

La déconstruction est un impératif fondamental pour initier toute autre action significative. Cela implique une remise en question personnelle, la reconnaissance que certaines connaissances acquises pourraient être erronées et l'ouverture au changement, bien que celui-ci puisse ne pas être confortable pour tous. Ce processus nécessite une réévaluation de nombreux aspects de la vie quotidienne, notre vision du monde, y compris le travail, les loisirs, l'alimentation et les modes de déplacement. Le changement débute ainsi par une révolution intérieure, puis s'étend vers l'extérieur.

Lectures recommandées

1. Accepter que les choses doivent changer

Toute transformation sociale commence dans la tête et le coeur de quelques individus qui s'unissent, avant de se répandre plus largement dans la société au point de changer les lois, les structures et les institutions qui à leur tour transformeront les individus et leurs comportements

Laure Waridel

La transition c'est maintenant

On est à peine né qu'on introduit dans notre boîte à existence toutes sortes de mécanismes, d'idées, de conditionnements. Tout ça finit par nous emmêler, nous emprisonner, nous inhiber, nous désespérer. Il faut lutter contre ce qu'on a mis en nous, mais qui n'est pas vraiment nous.

Jean Bédard

Philosophe

2. Trouver sa force d'action

3. Trouver son rôle

4. Être intègre et authentique

Actions Citoyennes

La politique est trop importante pour être laissée uniquement aux hommes politiques

David Van Reybrouck

Historien, Philosophe

Le rôle du citoyen dans la transition vers un avenir désirable est fondamental, car la population agit comme un lobby puissant dans l'équilibre du pouvoir. Lorsque les citoyens se regroupent, se concertent et s'engagent activement, que ce soit par le vote, la participation à des mouvements sociaux, ou par la création/soutien d'initiatives , ils exercent une influence irrésistible sur les décisions politiques.

Ces actions sont un levier puissant comme elles possèdent un effet multiplicateur

où le succès crée un impact sur un très grand nombre de personnes et d'organisations.

Lectures recommandées: 

Chateauvert, J. & École d’innovation sociale Élisabeth-Bruyère. (2020). Manuel pour changer le monde.

Séguin, H. (2022). Lettre aux écolos impatients et à ceux qui trouvent qu’ils exagèrent.

Waridel, L. (2020). La transition, c’est maintenant : Choisir aujourd’hui ce que sera demain.

Hopkins, R. (2010). Manuel de transition : de la dépendance au pétrole à la résilience locale. Editions Ecosociété.

Références:

Wynes, S., Motta, M., & Donner, S. D. (2021). Understanding the climate responsibility associated with elections,

4(3), 363–371. https://doi.org/10.1016/j.oneear.2021.02.008

5. Organiser ou se joindre à un groupe

Impact direct (ID): 9/10

Gain potentiel(GP): 6/10

Effort: 4/10

Cote: 13,5(IDxGP)/Effort

L'action collective et la politique prennent racine dans les conversations et les liens tissés entre les individus. Lorsque les gens se parlent, échangent des idées et partagent leurs visions, ils posent les bases d'un mouvement collectif.

 

Organiser des événements sociaux ou des rencontres, comme des soirées de réseautage, joue un rôle décisif dans ce processus. Ces moments de convivialité offrent un espace propice à la discussion ouverte sur l'avenir souhaité et permettent de rassembler des personnes partageant les mêmes idées.

 

De telles interactions peuvent déclencher des initiatives collectives puissantes, menant à des actions politiques concrètes et à des changements sociétaux significatifs.

Action: Voir la section "agir" en particulier le réseau demain le Québec qui aiguille les citoyens pour la création d'un groupe ou pour vous orienter vers des groupes existants correspondant à vos aspirations dans votre région.

Cinquante personnes regroupées et travaillant de concert auront plus d'impact social que 500 personnes agissant de façon solitaire.

Yuval Noah Harari

Historien, Auteur du livre Sapiens: une brève histoire de l'humanité

6.Participer aux instances démocratiques en place

Impact direct (ID): 5/10 

Gain potentiel (GP): 9/10 

Effort: 3 à 7/10 (4 effort pour calcul)

Cote: 11,25 (IDxGP)/Effort

La participation active aux instances démocratiques est de la plus haute importance pour influencer efficacement le cours de notre société. L'implication dans ces processus permet non seulement d'exercer notre droit de citoyen mais aussi de contribuer à l'orientation des politiques et des décisions qui nous affectent tous. 

 

C'est la mesure phare que recommande le rapport du GIEC par rapport à l'action individuelle (voir image ci-dessous).

 

De nombreux outils citoyens son accessibles (ex: membre d'un parti politique, proposer sur une commission politique, faire des proposition au conseil de quartier/de ville, participer aux consultations publiques etc.)

(Pareto publiera prochainement les actions les plus porteuses à cet effet)

Pour un meilleur potentiel d'action, il est bénéfique d'agir en groupe (voir mesure 5), cela permet également un réseautage qui permet de bâtir une communauté plus influente.

De plus, en œuvrant à éliminer les obstacles qui entravent l'adoption de mesures significatives, nous renforçons la démocratie et créons une boucle de rétroaction positive que facilite l'implémentation d'un nombre croissant de politiques favorables à la transition.

La façon la plus courante pour les gens d'abandonner leur pouvoir est de penser qu'ils n'en ont aucun.

Alice Walker

Écrivaine

image.png

IPCC, AR6, WGIII, Chapitre 5 - Demand, Services and Social Aspects of Mitigation, FAQ 5.1 - What can every person do to limit warming to 1.5°C? (p.585)

7. Voter pour des partis et candidats avec des politiques climatiques crédibles

Impact direct (ID):1/10

Gain potentiel (GP): 10/10

Effort: 1/10

Cote: 10(IDxGP)/Effort

Le vote est un outil démocratique essentiel pour établir des gouvernements dotés d'une volonté forte et d'un mandat clair. Voter est donc un acte puissant pour influencer la direction politique et soutenir des leaders engagés envers les aspirations de la société. La mise en place de gouvernements avec des mandats fort pour mettre en place des politiques et réformes profondes est un levier essentiel pour la transition dont l'impact est le plus significatif. (voir illustration ci-dessous)

Capture d’écran, le 2023-11-22 à 09.53.53.png

L'impact d'un vote gagnant pour un gouvernement avec des politiques environnementales significatives 

Wynes, S., Motta, M., & Donner, S. D. (2021)

8. Innover ou soutenir des initiatives 

Impact direct (ID): 10/10

Gain potentiel (GP): 8/10

Effort: 9/10

Cote: 8,8(IDxGP)/Effort

Lancer ou soutenir des initiatives qui testent des utopies réalistes est vital pour réenchanter notre société et ouvrir les horizons/fournir des idées à la sphère politique. Ces projets servent de preuves de concept, démontrant que des idées innovantes et audacieuses peuvent être concrètement réalisées.

 

En réussissant, ces initiatives inspirent et motivent la société, prouvant que le changement positif est non seulement possible, mais réalisable. Elles ouvrent la voie à de nouvelles façons de penser et d'agir, en encourageant d'autres à envisager et à expérimenter des solutions audacieuses aux défis actuels. Que ce soit littéraire, académique, technique, social ou artistique, nous avons plus que jamais besoin d'innover pour ouvrir nos horizons sur comment vivre différemment.
Astuces: Voir la section "agir"

Un paradigme n'est pas rejeté dès qu'il est réfuté, mais seulement quand il peut être remplacé.

Thomas S. Kuhn

Philosophe des sciences

Consommateur minimaliste

Après les actions au niveau de la transition intérieure et de la vie citoyenne, il reste que les gestes au niveau des décisions de consommation font une différence, particulièrement au niveau: 
1. Du message et de l'influence sur votre l'ensemble de entourage - la définition de nouvelles normes sociales;

2. La cohérence dans vos actions et du mieux-être qui en découle;

3. Faire partie de l'effort collectif de réduire la consommation. 

Lorsqu'une seule personne décide de respecter les règles du vivre ensemble, par exemple comme ne pas jeter ses déchets sur le sol, l'impact peut sembler minime à l'échelle du collectif si isolée. Cependant, les parents pourront en témoigner, les humains sont animaux sociaux qui apprennent avant tout par mimétisme et par conformité aux normes sociales au groupe (pour le meilleur et pour le pire). Il s'agit ici d'agir sur meilleur, les actions parlent beaucoup plus fort que les mots, par ces dernières, vous agissez comme acteur à la création des nouvelles normes sociales et vous alimentez les idées et mouvement citoyens du volet "citoyenneté".

Pour les amateurs de données brutes sur la consommation, selon une étude de carbone 4, un effort héroique sur la consommation et les investissement dans le logement viendrait, au mieux, être 45% de la solution pour les émissions d'un ménage.

Dans le contexte du Québec, selon une étude d'analyse du cycle de vie (ACV) du CIRAIG, 70% des émissions de consommation d'un ménage Québécois en 2019 proviendraient des postes suivants:

1. Transport (28%)

2. Logement (23%)

3. Alimentation (19%)

CIRAIG. (2023). Base de données d’inventaire du cycle de vie de la consommation au Québec - CIRAIG. https://ciraig.org/index.php/fr/project/base-de-donnees-dinventaire-du-cycle-de-vie-de-la-consommation-au-quebec/

Ciraig empreinte carbone.png

Lecture recommandée:

Dauphinais-Pelletier, C. (2023). Vivre avec une seule planète. Les éditions du journal.

Atelier recommandé:

2 tonnes

Références: 

9. Adopter un style de vie minimaliste

Impact direct (ID): 10

Gain potentiel (GP): 2

Effort: 3

Cote: 6,6(IDxGP)/Effort

Adopter un style de vie minimaliste est une philosophie de vie qui vient affecter l'ensemble des sphères de la consommation (logement, transport, alimentation, biens), expliquant ainsi sa place au sommet du classement des actions de consommation.


En réduisant la consommation et en se concentrant sur l'essentiel, le minimalisme diminue l'empreinte carbone et la production de déchets. Cette approche encourage à privilégier la qualité à la quantité, à réutiliser et recycler, et à faire des choix plus conscients et durables. En simplifiant la vie et en réduisant la dépendance aux biens matériels, le minimalisme contribue non seulement à la protection de l'environnement, mais favorise également un mode de vie plus sain et plus équilibré.

Pour en savoir plus: Documentaire sur le minimalisme (anglais)

Livre: Marsan, Jean-Sébastien (2024) Se libérer par la déconsommation.Les éditions du journal

10. Choisir une petite habitation près des lieux que l'on fréquente au quotidien

Impact direct (ID): 10

Gain potentiel (GP): 3

Effort: 5

Cote:6(IDxGP)/Effort

Choisir une petite habitation proche de vos lieux de vie quotidienne peut avoir un impact significatif sur votre empreinte écologique. Nous sommes d'accord avec l'organisme Vivre en Ville qui en fait sa mesure phare.

D'abord, cela réduit les besoins de déplacements. Moins de temps passé en voiture ou en transports en commun signifie moins d'émissions de CO2. Ensuite, une petite habitation consomme généralement moins d'énergie pour le chauffage et le refroidissement, contribuant ainsi à une baisse de la consommation énergétique. Enfin, vivre dans un espace plus restreint encourage souvent à adopter un mode de vie plus minimaliste, réduisant la consommation de biens et, par conséquent, l'impact sur l'environnement. En somme, cette approche de vie peut contribuer à un mode de vie plus durable et respectueux de l'environnement.

11. Réduire au minimum la consommation de viande

Impact direct (ID): 10

Gain potentiel (GP): 2

Effort: 1-6 (4 pour calcul)

Cote:5(IDxGP)/Effort

La réduction de la consommation de viande, en particulier les repas de viande rouge qui produisent 15 fois plus d'émissions de GES qu'un repas végétalien.

Un résumé des raisons pour diminuer sa consommation de viande (rouge en particulier ).
1. Environnement: l'élevage de bétail pour la production de viande rouge est l'un des principaux contributeurs aux émissions de gaz à effet de serre, en plus de nécessiter des quantités importantes d'eau et de terres agricoles. Cela contribue au changement climatique, à la déforestation et à l'épuisement des ressources en eau, sans parler de la souffrance animale.

2. Santé: D'un point de vue sanitaire, une consommation excessive de viande rouge a été associée à des risques accrus de maladies telles que les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et certains cancers. Réduire sa consommation de viande rouge peut donc avoir un impact positif à la fois sur la santé personnelle et sur la santé de la planète.

3. Coût: la viande coute cher (même si largement subventionnée directement et indirectement) par rapport aux protéines végétales

 

Astuce: Vous vous demandez comment cuisiner avec moins de viande?

Vous pouvez notamment faire l'expérience d'une alimentation végétarienne ou faiblement carnée en vous abonnant à un service de boite repas pour une courte période, vous apprendrez à connaitre les aliments, à cuisiner avec ces derniers et connaitre les portions pour constituer vos listes d'épicerie futures.

12. Chaque fois que possible, remplacer l'auto solo par un autre mode de transport

Impact direct (ID): 7

Gain potentiel (GP): 2

Effort: 3

Cote: 4,7(IDxGP)/Effort

Utiliser les transports en commun, le vélo, ou marcher réduit les émissions de CO2, contribuant ainsi à la lutte contre le changement climatique. Toutefois, cette option est difficile à adopter en l'absence de la mesure 10 et/ou s'il y a absence d'alternatives de transport offertes par les paliers de gouvernement (d'où l'importance du volet citoyenneté).

 

Les alternatives sont souvent moins coûteuses que la possession d'une voiture personnelle qui représente des dépenses considérables, permettant ainsi d'économiser significativement sur les dépenses de transport. L'autopartage est également une solution d'appoint financièrement avantageuse pour les trajets occasionnels si vous résidez dans une municipalité où ce service est offert.

 

De plus, les transports en commun et actifs vous aident à garder la forme physique.
 

Finalement, si vous devez absolument posséder un véhicule personnel, une voiture électrique sera plus avantageuse sur sa durée de vie au plan financier et environnemental qu'une voiture équivalente à essence. 

Voir l'outil Évaluez vos vrais besoins | Équiterre (equiterre.org) pour vous aider à choisir le véhicule approprié: 
 

13. Réduire le recours à l'avion

Impact direct (ID): 7

Gain potentiel (GP): 3

Effort: 5

Cote:4,2(IDxGP)/Effort

Les avions sont parmi les moyens de transport les plus polluants, générant d'importantes quantités de dioxyde de carbone et d'autres gaz à effet de serre.

En outre, le trafic aérien intensif peut avoir des impacts sur la qualité de l'air et l'écosystème local.

Voyages vs Vacances:

Bien qu'un certain nombre de voyages dans le but d'une immersion culturelle sont souhaitables, ces derniers devrait être des occasions spéciales - soit les "voyages".

Pour des "vacances", il est préférable de choisir des alternatives plus durables (ex: slow travel, cyclotourisme etc. ) ou à redécouvrir et apprécier les destinations plus proches de chez soi.

Pour planifier ses voyages l'outil Lowtrip permet de planifier vos déplacements moyen/longue distance en fonction de leur impact climatique

14. Suivre les 7R

Impact direct (ID): 8

Gain potentiel (GP): 2,5

Effort: 5

Cote: 4(IDxGP)/Effort

Les 7R est une approche décisionnelle par rapport à adopter comme réflexe à l'égard de votre consommation.

1. Refuser: Refuser des objets non nécessaires, comme des dépliants ou des cadeaux, pour éviter l'accumulation inutile.

2. Réduire : Réduire la taille et quantité des objets, réduire la consommation générale.

3. Réparable : Privilégier le choix d'objets de qualité et réparables pour prolonger leur durée de vie utile.

4. Réutiliser: Utiliser des produits plusieurs fois et trouver de nouvelles utilisations pour des objets usagés.

5. Réinventer : Changer les habitudes de vie pour adopter des pratiques plus écologiques et innovantes.

6. Revaloriser: Recycler, composter, donner une deuxième vie aux produits pour réduire les déchets.

7. Revendiquer: Exiger des produits moins polluants éco-conçus, d'une plus grande durabilité et partager cette philosophie pour influencer les pratiques commerciales et les choix individuels.

 

Pour ce dernier point, nous ajouterions également de réclamer la fin ou l'encadrement de publicité qui est particulièrement nocive tant au point de vue environnemental que sur la dimension des récits collectifs.  Avec un martelage incessant de faux idéaux de bonheur et de modèles de succès sociaux destructeurs, tant au point de vue de la nature, du tissu social que du sens.

bottom of page